LE CODE MORAL

 

 

  II y a 9 vertus dans le karaté que suit tout karateka qui se respecte ; il doit avoir un comportement loyal, juste et honorable afin de s'ouvrir aux autres et être en paix avec lui-même.

                                                                                  Gichin FUNAKOSHI

 

1 – L’HONNEUR : MEIYO
C’est suivre un code moral et avoir un idéal de manière à se comporter dignement et respectablement

 


2 – LA FIDELITE : CHUJITSU
C’est le devoir et la nécessité incontournables de tenir ses promesses et de remplir ses engagements.

 

 

3 – LA SINCERITE : MAKOTO
C’est la qualité de celui qui ne déguise ni ses sentiments, ni ses pensées, de celui qui sait être authentique.

 

 

4 – LE COURAGE : YÛKI
C’est la force d’âme qui fait braver le danger et la souffrance. La bravoure, l’ardeur et surtout la volonté sont les supports de ce courage.

 


 

5 – LA BONTE : SHINSETSU
C’est une des marques du courage. Elle dénote une haute humanité et nous pousse à être respectueux de la vie.

 

6 – L’HUMILITE : KYOKEN
C’est savoir être modeste, exempt d’orgueil et de vanité.

 

 

7 – LA DROITURE : TADASHI
C’est suivre la ligne du devoir et ne jamais s’en écarter. Elle nous permet de prendre sans aucune faiblesse une décision juste et raisonnable.

 

 

8 – LE RESPECT : SONCHOO
C’est savoir traiter les personnes et les choses avec déférence. C’est le premier devoir d’un budoka.

 

 

9 – LE CONTROLE DE SOI : SEIGYO
C’est la qualité essentielle d’une ceinture noire car elle conditionne toute son efficacité. Le code d’honneur et la morale traditionnelle enseignée par le karaté-do sont basés sur l’acquisition de cette maîtrise.

 

 

 

Les vingt préceptes du karaté-do de son maître fondateur,

 

1) Karate wa rei ni hajimari rei ni owaru koto : Il ne faut pas oublier que le karaté commence par le salut et se termine par le salut.

2) Karate ni sente nashi : En karaté, on ne prend pas l'initiative de l'attaque.

 3) Karate wa gi no tasuke : Le karaté est un complément de la justice.

4) Mazu jiko o shire shikôshite hoka o shire : Connais-toi d'abord toi-même, ensuite connais les autres.

5) Gijutsu yori shinjutsu : En art, l'esprit importe plus que la technique.

6) Kokoro wa hanatan koto o yôsu : L'important est de garder son esprit ouvert sur l'extérieur.

7) Wazawai wa ketai ni shôzu : Le malheur provient de la paresse.

 8) Dôjô nomi no karate to omou na : Ne pense pas que l'on fasse du karaté seulement dans le dôjô.

 9) Karate no shugyô wa isshô dearu : L'entraîment en karaté se poursuit tout au long de sa vie.

10) Arayuru mono o karateka se soko ni myômi ari : Vois tous les phénomènes à travers le karaté et tu trouveras la subtilité.

11) Karate wa yu no gotoku taezu netsu o : Le karaté est comme l'eau chaude, elle refroidit dès qu'on cesse de la réchauffer.

12) Katsu kangae wa motsu na, makenu kangae wa hitsuyô : Ne pense pas à gagner, mais pense à ne pas perdre.

13) Teki ni yotte tenka seyo : Change selon ton adversaire.

14) Ikusa wa kyojitsu no sôju ikan ni ari : L'essentiel en combat est de jouer sur le faux et le vrai.

15) Hito no teashi a ken to omoe : Considère les membres de l'adversaires comme autant de sabres.

16) Danshi mon o izureba hyakuman no teki ari : Dès qu'un homme franchit la porte de sa maison, il peut se trouver face à des millions d'ennemis.

17) Kamae wa shoshinsha ni, ato wa shizentai : Prends la garde comme un débutant, ensuite tu peux te tenir naturellement.

18) Kata wa tadashiku, jissen wa betsumono : Il faut exécuter correctement les katas, ceux-ci sont différents du combat.

19) Chikara no kyôjaku, karada no shinshuku, waza no kankyû o wasureru na : N'oublie pas la variation de la force, la souplesse du corps et le rythme dans les techniques.

20) Tsune ni shinenkofû : Pense et élabore toujours.